Charles : passionné de mode et agent immobilier de profession

couture mode garde-robe

Charles est un nouveau diagnostiqueur immobilier. A côté de ce métier, il est passionné de mode. Découvrez alors cet homme exerçant son travail avec style au cours de cette interview réalisée par notre équipe. Nous tenions d’ailleurs à le remercier pour avoir joué le jeu en répondant à toutes nos questions !

Bonjour Charles, pourrais-tu te présenter rapidement ?

Je m’appelle Olivier, j’ai 32 ans, rennais. Après avoir été agent immobilier pendant plusieurs années, je me suis lancé il y a peu dans le diagnostic immobilier. En parallèle, je suis aussi passionné de mode.

Peux-tu nous décrire ton parcours ?

Après un Bac S, j’ai fait un BTS techniques de commercialisation. Puis, une fois mon diplôme en poche, j’ai débuté ma carrière en tant qu’agent immobilier. J’ai fait ce métier pendant 11 ans. Et l’année dernière, j’ai eu envie de changer. J’ai alors commencé une formation de diagnostiqueur immobilier en cycle long chez Formation-ADI. Celle-ci a duré un peu plus de 4 mois. Ensuite, j’ai pu passer la certification de diagnostiqueur immobilier, que j’ai obtenue. Et depuis quelques mois, j’exerce le métier de diagnostiqueur immobilier de manière indépendante.

Qu’est-ce qui t’a motivé à te reconvertir ?

En fait, j’avais envie de faire autre chose, tout simplement. Je voulais tout de même rester dans le secteur de l’immobilier. Du coup, après une bonne réflexion, je me suis dit que diagnostiqueur immobilier me plairait bien. Je me suis ensuite pas mal renseigné sur le métier en d’ailleurs contactant divers professionnels en activité. Et ça a confirmé mon projet. Quelques semaines plus tard, je commençai ma formation.

Pourquoi avoir fait le choix de te lancer à ton compte ?

Je ne me voyais vraiment pas travailler en tant que salarié. En tant qu’indépendant, j’ai une plus grande liberté. Et surtout, la rémunération peut être beaucoup plus importante.

devenir diagnostiqueur immobilier

Comment se sont passés tes débuts ?

Alors, la création d’entreprise s’est plutôt bien passée. J’ai été accompagné dans toutes les démarches et j’ai pu ouvrir rapidement mon entreprise, trouver un local, mettre en place mes outils de communication, etc. Au début, j’ai fait beaucoup de publicité pour avoir mes premiers clients. Et je me souviens de mon premier appel pour une demande de diagnostic, c’était juste magique.

Du coup, mes premiers clients sont arrivés assez vite. Et malgré la crise sanitaire actuelle, je suis très content du lancement de mon activité.

Quels sont tes prochains objectifs ?

Mon objectif principal est de monter en puissance au niveau de mon activité. Mon affaire n’a que quelques mois, c’est très peu, même si ça a bien démarré. Il faut donc que je poursuivre les efforts pour avoir un chiffre d’affaires stable et des clients en continu.

En dehors de ton métier, quelles sont tes passions ?

En dehors de mon travail, je me passionne pour la mode. Alors j’aime être bien habillé et élégant en toute circonstance. Mais cela va au-delà de ça. En fait, ma mère était couturière de métier et je crois que ma passion vient de là. Enfant, je la regardais confectionner différents vêtements. Un peu plus tard, elle m’a même initié à la couture et au tricot. Depuis, je m’amuse à créer différents vêtements et accessoires.

Quelles pièces as-tu par exemple créé ?

Par exemple, j’ai tricoté l’écharpe que je porte. Et ce n’est pas la seule. A côté de ça, j’ai conçu ou customisé une grande partie de ma garde-robe. Cela va des pulls aux costumes. Ce que j’adore, c’est personnaliser mes vêtements.

couture tricot dé à coudre

Combien de temps consacres-tu à cette passion ?

Honnêtement, je ne saurais pas dire exactement mais plusieurs heures par semaine. En fait, d’un côté, ça me détend. Et cela me change les idées. Quand certaines aiment allumer la télé et regarder un film, moi, je suis plutôt à prendre mes aiguilles et une pelote pour faire une écharpe ou un pull. Parfois, je fais d’ailleurs les deux en même temps : je tricote devant la télé.

As-tu pensé à en faire votre travail ?

J’y ai réfléchi. Pour le moment, cela reste de l’ordre du loisir mais dans l’avenir, cela pourrait changer, sait-on jamais. Au niveau professionnel, je veux toutefois pour l’instant me concentre sur la réussite de mon entreprise. C’est vraiment mon principal objectif.

Et as-tu d’autres loisirs ?

Oui, je fais aussi d’autres choses. En même temps, je fais du sport et surtout du tennis. J’en fait aussi depuis plusieurs années. Là, c’est plutôt mon père qui m’a transmis le goût pour ce sport. Je continue d’ailleurs de jouer de temps en temps avec lui. Mais aussi, je suis inscrit en club. Et je fais régulièrement des matchs avec des amis. Et une à deux fois par an, je fais même des compétitions.

A côté, j’ai bien entendu des loisirs plus classiques : lecture, cinéma, etc.

 

Written By
More from Julie
Les bienfaits des crèmes anti-âge bio
Les crèmes anti-âge ont toujours été à la pointe de l’innovation des...
Read More
0 replies on “Charles : passionné de mode et agent immobilier de profession”